Aller au contenu principal
Afficher le fil d'ariane

GIP FTLV IP : 01. Sauveteur Secouriste du Travail (SST)

Organisme

GIP FTLV IP
2 RUE DU CARBONE
45072 ORLEANS CEDEX 2
Voir toutes ses formationsAutres organismes proposant cette formation

Durée

14 heures

Modalités

Formation

  • Présentiel

Évaluation

Synthèse – Évaluation des acquis des apprenants Réaliser le bilan de la formation

Prix

Inter
La formation en Inter est dispensée pour un groupe de salariés d’entreprises différentes.
276.92€ HT / personne
Intra
La formation en Intra est dispensée pour un groupe de salariés d’une seule et même entreprise.
1260€ HT / groupe
4 stagiaires minimum

Public

Tout salarié

Pré-requis

Aucun

Objectifs pédagogiques

- Intervenir face à une situation d’accident du travail.

- Contribuer à la prévention des risques professionnels dans l’entreprise.

- Obtenir le certificat de Sauveteur Secouriste du Travail (SST).

Programme détaillé

Programme et déroulé pédagogiqueSelon le référentiel de compétences INRS 20212 familles compétences visées déclinées en 8 compétences :Intervenir face à une situation d’accident du travail (Situer son rôle de SST dans l’organisation des secours dans l’entreprise. Protéger de façon adaptée. Examiner la victime. Garantir une alerte favorisant l’arrivée de secours adaptés au plus près de la victime. Secourir la victime de manière appropriée)Contribuer à la prévention des risques professionnels dans l’entreprise (Situer son rôle de SST dans l’organisation de la prévention de l’entreprise. Caractériser des risques professionnels dans une situation de travail. Participer à la maîtrise des risques professionnels par des actions de prévention)

OBJECTIF : Situer son rôle de SST dans l’organisation de la prévention de l’entreprise OBJECTIFS SPECIFIQUES CONTENUConnaître le groupe, la formation, le formateur l’entrepriseAppréhender les notions de base en matière de prévention pour en situer l’importance dans l’entrepriseSituer le SST en tant qu’acteur de la préventionFonction dans l’entreprise, leurs attentes par rapport à la formation Fonction dans l’organisme.Présentation de l’organisme. Programme, objectifs, modalités d’évaluation.Définitions de dangers, situation dangereuse, événement déclenchant, évènement dangereux, dommage. Le mécanisme d’apparition dudommageDéfinitions de l’accident du travail (AT) et de la maladie professionnelle (MP).Présentation des statistiques AT /MP dans son entreprise, dans la branche professionnelle et/ou au plan national.Mise en évidence de la prévention au regard des statistiques AT/MP.Les acteurs de la prévention dans l’entreprise (SST, responsablehiérarchique, responsable sécurité….)Les acteurs de la prévention en dehors de l’entreprise (CARSAT/CGSS/CSS, inspecteur du travail…)Organisation de la prévention dans l’entrepriseLa place du SST dans l’organisation de la prévention dansl’entrepriseLe rôle du SST en tant qu’acteur de la prévention dans son entreprise OBJECTIF : Mettre en oeuvre ses compétences en matière de prévention dans les situations dangereuses dans le cadre du travail OBJECTIFS SPECIFIQUES CONTENURepérer les situations dangereuses dans le travailSupprimer, réduire, ou contribuer à supprimer ou réduire les situationsdangereusesNotions de danger (ou phénomène dangereux) précédemment vueLes 4 familles de danger Notions de situation dangereuse, zone dangereuse précédemment vueNotions d’événement déclenchant, événement dangereux précédemment vusNotions d’exposition et d’atteinte à la santé (urgences vitales, traumatisme, maladies liées à l’environnement professionnel).Le schéma du mécanisme d’apparition d’un dommageNotions de prévention, protection collective, protection individuelle.Les 9 principes généraux de prévention (PGP).OBJECTIF : Informer les personnes désignées dans le plan d’organisation de la prévention de l’entreprise de la/des situation(s) dangereuse(s) repérée(s) OBJECTIFS SPECIFIQUES CONTENUIdentifier qui informer en fonction de l’organisation de la prévention de l’entrepriseDéfinir les différents éléments, les transmettre à la personne identifiée et rendre compte sur les actions éventuellement mises en oeuvreOrganisation de la prévention de l’entreprise et les personnes qu’elleimplique Moyens de remontée d’information existant dans l’entreprise (fiche de remontée, presque accident, registre de sécurité, etc…)Contenu d’une fiche de remontée d’informationMoyens de remontée d’information existant dans l’entreprise (fiche de remontée, presque accident, registre de sécurité, etc…)Contenu d’une fiche de remontée d’information

OBJECTIF : Situer le cadre juridique de son intervention

OBJECTIFS SPECIFIQUES CONTENUConnaître des éléments fixantle cadre juridique de sonintervention dans et en dehorsde son entreprise.Mobiliser ses connaissancesdu cadre juridique, lors de soninterventionDécouvrir le plan d’interventionSSTNotions : D’obligation de porter secours.Limites de la responsabilité du SST dans l’entreprise.Limites de la responsabilité du SST hors de l’entrepriseLe plan d’intervention SST.Les étapes de la conduite à tenir en cas d’accident :Protéger (pictogramme)Examiner (pictogramme)Faire Alerter (pictogramme)Secourir

OBJECTIF : Réaliser une protection adaptée OBJECTIFS SPECIFIQUES CONTENUMettre en oeuvre les mesures de protection décrites dans le processus d’alerte aux populationsReconnaître sans s’exposer soi-même, les dangers persistants éventuels qui menacent la victime del’accident et/ou son environnementSupprimer ou isoler le danger, ou soustraire la victime au danger sans s’exposer soi-mêmeLes caractéristiques des signaux d’alerte aux populations (signald’alerte, signal de fin d’alerte)Les consignes de protection. Les alertes particulières (chimiques,radioactif,..)Le signal d’évacuation des aménagements hydrauliquesLa phase analyse : Que s’est-il passé ? Persiste-il un danger ?Les quatre familles de dangers : Situations dangereuses, zonesDangereuses, L’événement déclenchant, événement dangereux, dommageLe mécanisme d’apparition d’un dommageLes 3 types d’actions possiblesPhase d’action :Peut-on supprimer le(s) danger(s) sans aggraver l’état de la victime et sans risque pour le SST ou pour les tiers ?Les matériels et moyens adaptés en adéquation avec les dangers deson secteur d’activité pour permettre une suppression efficaceLes personnes habilitées ou ayant expertise pour la mise en oeuvrede ces moyens et/ou matériels dans son secteur d’activité et dansle respect de l’organisation de l’entreprisePhase d’action : Si la suppression n’est pas possible :Peut-on isoler le(s) danger(s) sans risques pour le SST ou pour les tiers ?Les situations dans lesquelles la suppression du danger estimpossible.Moyens et actions à mettre en oeuvre pour isoler les dangers oules personnesPhase d’action : Si l’isolement n’est pas possible :Peut-on soustraire la victime au(x) danger(s) identifié(s) sans risquespour le SST ou pour les tiers ? Les critères de choix quipermettront de définir la faisabilité ou non du dégagement d’urgencesans s’exposer soi-même au(x) danger(s).Le dégagement d’urgenceLes critères de choix pour la mise en oeuvre de l’une ou l’autre destechniquesL’utilisation de matériels (appareil respiratoire isolant, perche à corps) OBJECTIF : Examiner la (les) victime(s) avant/et pour la mise en oeuvre de l’action choisie en vue du résultat à obtenir OBJECTIFS SPECIFIQUES CONTENUReconnaître, suivant un ordredéterminé, la présence d’unObjectifs de l’examen d’une victime(ou plusieurs) signes indiquantque la vie de la victime estmenacée et associer au(x)signe(s) décelé(s) le(s) résultat(s) à atteindre et le(s)prioriserLes signes indiquant que la vie de la victime est menacée : saigne-t-elle abondamment ? s’étouffe-t-elle ? répond-elle ?adulte et enfant nourrisson respire-t-elle ?Les techniques de l’examen victime sur le dosNotions de « gasps »Les techniques de l’examen de la victime sur le ventre (avec leretournement)Les tranches d’âge : Nourrisson de moins d’1 an Enfant de 1 an à 8 ans Adulte de plus de 8 ansL’ordre de priorité des actions de rechercheLes résultats à atteindre empêchant l’aggravation de l’état de la victime. OBJECTIF : Faire alerter ou alerter en fonction de l’organisation des secours dans l’entreprise ou l’établissement OBJECTIFS SPECIFIQUES CONTENUDéfinir les différents élémentsdu message d’alerte qui permettront aux secours appelés d’organiser leur interventionIdentifier, en fonction de l’organisation des secours dansl’entreprise, qui alerter et dansquel ordreChoisir, parmi les personnesprésentes et selon des critèresprédéfinis, celle qui est la plusapte pour déclencher l’alerteTransmettre aux secoursappelés, ou à la personnechoisie pour alerter, les éléments du message, en respectant les consignes pour assurer une transmission efficace et favoriser une arrivée des secours au plus près de lavictimeLes différents éléments du message (adaptable àl’organisation des secours dans l’entreprise) : l’identitéLe lieu La nature de l’accident Le nombre de victimeL’état des victimes Les actions déjà engagéesCela permet de répondre à la question : Quel message transmettre ?« Consignes en cas d’accident » prévues dans l’organisation dessecours de l’entreprise.Consignes prévues dans l’organisation des secours endehors de son lieu de travail (18- 15-112) ou s’il n’y a pas deconsigne particulière dans l’entrepriseCela permet de répondre à la question : Qui alerter ?Les critères prédéfinis (nouvel embauché, salariés depuis plus de10 ans, etc…) pour choisir la personne la plus apte.Cela permet de répondre à la question : Comment ?Consignes pour une bonne transmission du message :- Répondre aux questions posées par les secours- Ne jamais raccrocher le premier- Demander à la personne qui va alerter les secours derevenir rendre compte au SST- Envoyer une personne pour accueillir les secours (selonl’organisation des secours dans l’entreprise)Suivre les consignes données par les secours OBJECTIF : Secourir une victime qui saigne abondamment OBJECTIFS SPECIFIQUES CONTENUEffectuer l’action (succession de gestes) appropriée à une victime qui saigne abondamment jusqu’à la priseen charge par les secours spécialisés.La compression de l’endroit qui saigne par une compressionmanuelle.La compression de l’endroit qui saigne par la pose d’un pansementcompressif dans le cas où le SST doit se libérer pour réaliser uneautre actionLa conduite à tenir devant : - La victime qui présente unsaignement de nez. - La victime qui vomit ou crache dusang. - Les autres saignements (orificenaturels autres que le nez et labouche)Mettre en oeuvre la conduite à tenir

OBJECTIF : Secourir une victime qui s’étouffe OBJECTIFS SPECIFIQUES CONTENUEffectuer l’action (succession de gestes) appropriée à une victime qui s’étouffe jusqu’à la prise en charge par les secours spécialisés.Différence entre étouffement total et partielDésobstruction par la méthode des tapes dans le dos chez l’adulte etl’enfantLa méthode des compressions abdominales chez l’adulte et l’enfantDésobstruction des voies aériennes chez le nourrissonDésobstruction des voies aériennes chez une femme enceinte ou une personne obèse Désobstruction des voies aériennes chez une personne quis’étouffe partiellement.Conduite à tenir face à un étouffement

OBJECTIF : Secourir une victime qui se plaint d’un malaise OBJECTIFS SPECIFIQUES CONTENUEffectuer l’action (successionde gestes) appropriée à uneLes signes du malaiseConduite à tenir face à une victime qui se plaint d’un malaisevictime qui se plaint de malaisejusqu’à la prise en charge parles secours spécialisésConduite à tenir pour la prise habituelle de médicament ou de sucre OBJECTIF : Secourir une victime qui se plaint de brûlures OBJECTIFS SPECIFIQUES CONTENUEffectuer l’action (succession de gestes) appropriée à une victime qui se plaint de brûlure jusqu’à la prise en charge par les secours spécialisésConduite à tenir face à une victime qui se plaint d’une brûlurethermiqueConduite à tenir face à une victime qui se plaint d’une brûlure chimique :Par projection sur la peau et les vêtementsPar projection de produit chimique dans l’oeilConduite à tenir face à une brûlure :ElectriqueInterne par ingestion ou inhalationConduite à tenir face à une victime qui se plaint d’une brûlure

OBJECTIF : Secourir une victime qui se plaint d’une douleur empêchant certains mouvements OBJECTIFS SPECIFIQUES CONTENUEffectuer l’action (succession de gestes) appropriée à une victime qui se plaint d’une douleur empêchant certains mouvements jusqu’à la priseen charge par les secours spécialisésConduite à tenir face à une personne qui se plaint après untraumatisme du dos, de la tête ou de la nuqueConduite à tenir face à une victime qui a reçu un coup sur la têteConduite à tenir face à une victime qui se plaint d’un traumatisme demembre.Conduite à tenir face à une victime qui se plaint d’une douleur empêchant certains mouvements

OBJECTIF : Secourir une victime qui se plaint d’une plaie qui ne saigne pas abondamment OBJECTIFS SPECIFIQUES CONTENUEffectuer l’action (succession de gestes) appropriée à une victime qui se plaint d’une plaie qui ne saigne pas abondamment jusqu’à la priseen charge par les secours spécialisésIdentification de la gravité d’une plaie qui ne saigne pasabondammentConduite à tenir face à une victime qui présente une plaie graveConduite à tenir face à une victime qui présente une plaie simpleConduite à tenir face à une victime qui se plaint d’une plaie qui ne saigne pas abondamment

OBJECTIF : Secourir une victime qui se plaint d’une plaie qui ne répond pas mais respire OBJECTIFS SPECIFIQUES CONTENUEffectuer l’action (successionde gestes) appropriée à unevictime qui ne répond pas maisrespire jusqu’à la prise encharge par les secoursspécialisés.Conduite à tenir face à une victime qui ne répond pas mais respireConduite à tenir face à certaines personnes qui ne répondent pasmais respire : Le nourrisson. L’enfant. La femme enceinte. La victime traumatisée La victime qui présente desconvulsions.Conduite à tenir face à une victime qui se ne répond pas mais qui ne répond pas mais respire.

OBJECTIF : Secourir une victime qui ne répond pas et ne respire pas OBJECTIFS SPECIFIQUES CONTENUEffectuer l’action (successionde gestes) appropriée à unevictime qui ne répond et nerespire pas jusqu’à la prise encharge par les secoursspécialisés.Rappel de la notion de gaspsConduite à tenir face à une victime qui ne répond pas et ne respirepas :Si un témoin est présentEn l’absence d’un témoinEn cas de reprise d’une respiration normaleSi un second témoin est présentConduite à tenir face à un enfant qui ne répond pas et ne respirepas.Conduite à tenir face à une victime qui ne répond pas et respire pas et:Le ventre et la poitrine de la victime ne se soulèvent pars lors desinsufflationsLes insufflations ne peuvent pas être effectuées.Il y a présence de timbre médicamenteux.Le SST constate une cicatrice et perçoit un boîtier sous la peau.La victime est allongée sur une surface en métal.Victime allongée sur un sol mouillé.Le défibrillateurLe défibrillateur détecte un mouvement.Il y a défaut de connexion des électrodes.

Sessions

Filtrer les résultats

115 résultats

Modalités pédagogiques
Formation synchrone se déroulant avec la présence physique du (des) formateur(s) et du (des) apprenant(s) réunis dans un même lieu de formation.
Formation combinant des séquences en présentiel et des séquences à distance synchrones ou asynchrones.
Formation à distance, asynchrone, s’appuyant sur une plateforme d’apprentissage, pouvant être complétée par d’autres modalités de formation à distance (visio-conférence…)
Formation à distance, synchrone, s’appuyant sur un dispositif de visio-conférence. La classe virtuelle recrée à distance les conditions d’une formation en salle traditionnelle.
Type de formation
La formation en Inter est dispensée pour un groupe de salariés d’entreprises différentes.
La formation en Intra est dispensée pour un groupe de salariés d’une seule et même entreprise.
Options
Ces sessions ne peuvent être ni annulées ni reportées par l’organisme de formation.

0 résultat